AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
(tim) so tense, never so tenser



 

Partagez | 
 

 (tim) so tense, never so tenser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 27/05/2015
textos envoyés : 594
célébrité : harry styles, baby face aux cheveux de princesse.
crédits : avatar, anaelle. gif, tumblr. signature, julia bb.
pseudo : joséphine, josée, jojo, jo.

MessageSujet: (tim) so tense, never so tenser   Dim 31 Mai - 5:10


"so tense, never so tenser"
ft. timothy ★ crédit@tumblr.

C'est une journée normale ou c'est en tout ce que Jamie se répète depuis qu'il a ouvert l'agenda du salon ce matin pour un rapide récapitulatif de ses rendez-vous du jour. Il a tiqué une première fois sur un nom bien connu. Antenburry. Ce petit con continue de venir sans jamais passer sous ses aiguilles à lui. Il sait très bien où il met les pieds en plus mais il refuse expressément de se faire tatouer par d'autres mains que celles de l'associée de Jamie. En même temps, il ne peut pas vraiment lui en vouloir après ce qui est arrivé entre eux. Jamie est un garçon honnête, il avouerait volontiers qu'il regrette ce qu'ils ont fait si Noa lui adressait encore la parole pour lui demander autre chose que de lui passer la flotte quand ils se croisent au resto avec le reste de la bande. C'est pathétique mais là encore, difficile de blâmer Noa pour son attitude. Il est loin de sortir du placard et Jamie n'a pas vraiment envie de l’embarrasser. Il s'est donc arrangé pour être absent à l'heure de sa visite, histoire de ne pas faire de vague. Ils ne se parlent plus mais dans sa tête, Noa reste un pote et s'il ne veut pas le voir, Jamie ne va pas le forcer.

Noa, ce n'était que le début des festivités et encore, c'est même pas le plus terrible. Ce qui est absolument ridicule, c'est qu'il ne sait même pas trop pourquoi il redoute tant son dernier rendez-vous de l'après-midi. Ce n'est pas la première fois que ce type-là, Tim, vient. Il n'a aucune raison d'appréhender, c'est juste un client mais allez donc dire ça à son abruti de cœur qui s'est affolé chaque fois qu'il l'a vu. Jamie est un esthète, il est sensible à la beauté, peu importe où elle réside, qu'il s'agisse de l'éclat d'un regard, de la clarté d'un rire ou de l'assurance d'une démarche. Il prête attention aux détails en règle générale et il le fait sans aucune gêne. Avec ce mec, il a eu du mal. Ne serait-ce que le regarder dans les yeux s'est révélée être une épreuve et il a presque cru qu'il ne parviendrait pas à se concentrer sur son boulot la première fois qu'il l'a tatoué. Il y a un truc de particulier chez ce type et il n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Peut-être qu'il n'essaye pas beaucoup non plus parce que le mystère a un goût particulier mais ça ne l'a pas empêché de l'écouter avec attention les rares fois où il a ouvert la bouche. Au fond, Jamie ne sait même pas s'il a envie de le voir débarquer ou pas. Un peu des deux sans doute.

Il s'est mis à regard l'horloge de plus en plus fréquemment au fur et à mesure que l'après-midi a avancé, à lever le nez de ses dessins pour vérifier si le temps ne se serait pas décidé à avancer plus vite depuis son dernier coup d'oeil. À avancer ou à reculer, il ne sait pas ce qu'il aurait préféré mais plus l'heure approche et plus il est fébrile. Il finit par lâcher son carnet, il balance son stylo, surprenant ainsi son associée sur le départ. « T'es sûr que ça va ? Je peux rester si tu veux » Chouette proposition mais Jamie refuse tout net et marmonne une explication inintelligible. L'instant d'après, il se retrouve seul au beau milieu du salon, désœuvré, et la nervosité fait trembler ses mains. Passablement embêtant pour un mec de sa profession et tellement inhabituel pour lui. Il sait garder son sang-froid pourtant, il trouve souvent une parade à l'angoisse parce que se laisser aller à ce genre d'émotions n'apporte jamais rien de bon. Là, il n'est même pas capable de rire de sa propre connerie. Chuck pourrait, elle. Chuck sait faire relativiser les gens, Chuck a un don pour les orienter vers le bon côté des choses. Il traverse la pièce et vient se planter devant l'une des photos de Chuck. Elle lui dirait certainement de se secouer parce que t'es pas une poule mouillée Jamie. Ouais mais faudrait-il encore qu'il sache pourquoi il redoute ce rendez-vous autant qu'il l'attend avec hâte.

La clochette de la porte d'entrée retentit dans son dos mais il ne bouge pas, garde les yeux rivés sur Chuck qui tient Ollie calé contre sa hanche sur la photo. Chuck qui hausse un sourcil, moqueuse. Chuck qui réussirait peut-être à lui expliquer ce que ce mec a de particulier, en dehors de ses jolis yeux. C'est lui, c'est forcément lui à cette heure-là. C'est lui mais Jamie ne veut pas se retourner, ne veut pas le regarder et avoir envie de le regarder encore plus. « Salut, lance-t-il par dessus son épaule, tu peux t'installer, j'arrive » Il désigne d'une main le sofa qui fait face à son bureau où sont étalés les notes qu'il a prise en repensant à leur dernière conversation à propos de ce nouveau tatouage. Il ne bouge pas pour autant, pas tout de suite.

_________________
❉ i'll be fine, this time i'm ready to run ❉
escape from this city and follow the sun ❉ without you i'll never make it out alive but i know, yes i know we’ll be alright. there’s a devil in your smile that’s chasing me and every time i turn around it’s only gaining speed. there’s a moment when you finally realize there’s no way you can change the rolling tide. but i know, yes i know that i'll be fine. this time i'm ready to run.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(tim) so tense, never so tenser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ NEW ROMANTICS :: BRIGHTON, UK :: north laines :: ink shop-