AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
On se souvient de chaque mot, de chaque regard. Et même lorsque ça se met à faire mal, on continue à se souvenir.



 

Partagez | 
 

  On se souvient de chaque mot, de chaque regard. Et même lorsque ça se met à faire mal, on continue à se souvenir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 27/05/2015
textos envoyés : 192
célébrité : Selena Gomez
crédits : mcflurry
pseudo : Fireandice

MessageSujet: On se souvient de chaque mot, de chaque regard. Et même lorsque ça se met à faire mal, on continue à se souvenir.   Mar 2 Juin - 19:35

On se souvient de chaque mot, de chaque regard. Et même lorsque ça se met à faire mal, on continue à se souvenir.
Noa & Guadalupe

QUOTE/SOUS TITRE DU RP ✻✻✻ Lundi, premier jour de la semaine, premier jour d’une longue semaine de cours mais aujourd’hui Guadalupe avait décidé de faire l’école buissonnière. Elle ne supportait plus de se retrouver en face de son prof. Il est tellement beau et parfait et pourtant lui elle ne voulait pas le faire souffrir non, elle voulait en savoir plus sur lui. Elle se sentait nulle de penses des choses pareilles. Son père partait pour son travail quand elle descendit prendre un petit déjeuner bien complet . Son père cet homme qu’elle baissait tant lui avait laissé un message indiquant qu’elle devait être rentrée pour 20h sinon elle allait passer un mauvais quart d’heure.  Le papier atterrit comme un ballon de basket dans la poubelle accompagne d’un cris de victoire par la jeune brune.

Elle regarda sa tasse en poussant un long et magnifique soupir, elle attrapa son téléphone et regarda la date. Aujourd’hui c’était l’anniversaire de la mort de Dorian, un ami a elle et a Noa. Noa elle ne voulait plus jamais en entendre parler . Elle lâcha son téléphone sur le sol et hurla un bon coup. Dorian lui manquait terriblement, mais elle n’avait personne à qui en parler. L’eau coulait dans la salle de bain, dans un rythme parfait, la mousse faisait un bruit discret mais que la jeune femme adorait. Un pied puis le suivant et le corps entier de la brune entra dans l’eau. Elle s’immergea pour mieux se détendre. Une heure âpre elle enfila une jean trouée blanc avec un petit gilet pour cacher ses bras et sortit de sa prison.

le rire des gens donnait le sourire a Gua’ , elle regarda autour d’elle et rentra dans le faste food elle avait déjà faim. Oui la jeune femme était un estomac sur pattes . Elle crut que son cœur allait s’arrêter. Ses pieds la guidèrent a une table au fond. Elle s’installa sans demander la permission. Elle était comme ca la petite « tient un revenant » . De sa main droite elle attrapa des frites et lança un regard noir au jeune homme « tu te souviens de moi ? Tu sais ton amie Guadalupe » . L’envie de le taper prenait le dessus mais elle devait se calmer

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 28/05/2015
textos envoyés : 416
célébrité : george shelley.
crédits : (c) okaane.
pseudo : amande, okaane.

MessageSujet: Re: On se souvient de chaque mot, de chaque regard. Et même lorsque ça se met à faire mal, on continue à se souvenir.   Mer 3 Juin - 13:23


guadalupe & noa
" parle si tu as des mots plus forts que le silence, ou garde le silence. " - euripide
ft. selena gomez ★ crédit@thehollywodgossip.
La faim le tiraille rarement : Noa n'est pas un gourmand. Il a appris à manger peu, à manger mal, à manger ce qu'on lui donne et à s'en satisfaire. L'on peut croire que le scoutisme est un enfer, mais Noa démentira toujours ces opinions hâtives et souvent ignorantes. Lui, il a eu les deux côtés du décor. L'endroit, le beau, le charmant. Les plats cuisinés juste pour lui, ce qu'il aimait et désirait sur l'instant. La gastronomie comme on l'appelle, avec ses jolis couverts en argent et ses odeurs subtiles et appétissantes. Et puis l'envers, le froid, le désagréable. Les pâtes trop cuites, les viandes trop crues, les sandwiches infâmes. Toutes ces choses que ses parents n'auraient jamais pu avaler mais dont il garde, finalement, de bons souvenirs. Oui, avoir été un petit castor n'a jamais desservi Noa, bien au contraire, en dépit de tout ce que les gens peuvent penser.

Ce jour-là, il a un appétit de loup. S'il n'est pas un grand mangeur, le joint entretient avec son estomac de bien étranges relations. Et cette fois-ci n'échappe pas à la règle : Noa n'a pas assez fumé pour oublier sa faim. Il la sent plutôt hurler à l'intérieur de lui et son ventre gargouille bruyamment.
Il est temps pour lui de manger un truc. Et parce qu'il passe justement devant Nando's, il décide de s'y arrêter. Son sac à dos bien vissé sur l'épaule, il pousse la porte et préfère passer sa commande sur les nouveaux panneaux tactiles. Il ne veut pas qu'on l'oblige à se presser, préfère pouvoir hésiter en paix. Il sait qu'il n'a pas à se priver. Sa carte bleue est gold, son compte en banque toujours bien renfloué. Alors, il regarde les possibilités, les photos l'inspirent ou non. Il tapote sur ce qu'il veut, trouve mieux, annule sa commande et recommence. Il lui faut bien dix minutes pour valider et payer.
Noa, il se fiche des regards pleins de questions que certains peuvent lui lancer. S'il veut prendre son temps, il le prendra. S'il doit manger seul, il profitera. Alors, sa commande en main, il se pose sur une table libre et s'installe. Il pose son sac et sa casquette, ramène ses jambes en tailleur sur la banquette. Il regarde le poulet mariné et les frites. Il boit d'abord de son soda, à la paille avant de dégainer son téléphone. Aucun message de Prim, aujourd'hui. Il soupire et attrape une frite qu'il mange lentement, bout par bout. Elle n'est pas bonne du tout mais il s'en contrefiche. S'il avait voulu des potatoes plus goûtues, il aurait rendu visite à ses parents et aurait exigé de leur cuisinier des frites, des vraies. Et puis, une main s'immisce dans son champ de vision, accompagnée d'une voix qu'il reconnaît presque aussitôt. Il lève la tête et s'est installée là Guadalupe.

-Ouais, j'me souviens. Il dit ça avec un ton sec mais un sourire se glisse sur ses lèvres. Ca va toi ?

Il sait que ce n'est pas ce qu'elle espère qu'il dise. Il sait que le regard noir qu'elle lui adresse pourrait tuer, dans une autre vie. Mais les choses sont ainsi faites et il a coupé les ponts du jour au lendemain. Il y a réfléchi, un peu. Mais il assume, totalement. Alors, il pousse son plateau vers elle pour qu'elle se serve et ne la quitte pas des yeux.

_________________
you and i 
we don't wanna be like them. we can make it till the end. nothing can come between you and i. not even the gods above could separate the two of us. no, nothing can come between you and i. (oned + crackle bones)
absente du 5 au 24 août.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

On se souvient de chaque mot, de chaque regard. Et même lorsque ça se met à faire mal, on continue à se souvenir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour voir chaque couleur et chaque nom
» Annuaire des responsables CADA de chaque départements et communes
» Vivre chaque instant de sa vie en paix.........
» venez visiter la maison ou l'appartement de chaque membres
» Il filme sa fille chaque semaine pendant 12 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ NEW ROMANTICS :: BRIGHTON, UK :: north laines :: nando's-