AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Who are you ? {ft. Primerose



 

Partagez | 
 

 Who are you ? {ft. Primerose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 26/05/2015
textos envoyés : 241
célébrité : Christian Bale
crédits : Serleena (vava) + anaëlle. (sign.)
pseudo : V.

MessageSujet: Who are you ? {ft. Primerose   Ven 5 Juin - 1:32

Who are you?
Primrose & Andrew.

✻✻✻ Ça faisait maintenant un mois que je restais cloitré à la maison, à rien faire, à part boire verre sur verre de whisky, à me commander à manger, ayant la flemme de préparer n’importe quel plat et surtout un sain, et je me baladais avec un pantalon de pyjama, un vieux t-shirt et un peignoir autour de moi. Quand j’avais le courage, je sortais sur le balcon pour fumer, mais la plupart du temps je laissais mes fesses tranquillement installées sur le fauteuil, un cendrier à portée de mains. J’étais devenu une épave et je ne voulais pas m’avouer que j’avais besoin d’aide. Après tout, je n’en avais vraiment pas besoin. Je m’étais mis tout seul dans cette situation et je savais très bien pourquoi. Je n’avais donc pas besoin de me remettre en question. C’était comme ça un point c’est tout. Les seuls fois que je sortais de la maison, c’était pour prélever le courrier, pour ne pas créer des soupçons au brave livreur et pour aller faire quelques courses. Tout ce qui était mail, professionnel et personnel, textos, appels, je n’y répondais pas. J’avais même mis mon téléphone portable sur vibreur, tellement c’était saoulant à la longue de l’entendre sonner. Et encore, la plupart du temps je ne l’avais pas sur moi. J’étais donc devenu un cadavre ambulant, un zombie, un ermite. D’ailleurs, de temps en temps je me comparais à Bruce Wayne dans The Dark Knight Rises, film que j’avais vu il y a déjà quelques années.

Il était 10h à peine quand je me décidais enfin de me lever, au moins, la chose positive de devenir une loque, c’est que je rattrapais tout mon sommeil en retard que j’avais accumulé pendant toutes mes années de travail. J’enfilai mon peignoir par-dessus mes habits, qu’il fallait que je mette à laver, et je me dirigeais directement à la cuisine, me faire un café. Il y a des habitudes qui ne changent pas. Je m’accoudais normalement à la fenêtre ouverte, m’allumant une cigarette tout en patientant que le café soit chaud, quand j’entendis un bruit provenir de la porte d’entrée …


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

HIGHWAY TO HELL.

Livin' easy, livin' free, season ticket on a one way ride asking nothing, leave me be. Taking everything in my stride don't need reason, don't need rime. Ain't nothing I would rather do going down, for a time. My friends are gonna be there too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 31/05/2015
textos envoyés : 154
célébrité : ♒ barbara palvin.
crédits : ♒ badass beard. (avatar) + tumblr (gif) + endless love (signa).
pseudo : ♒ dreamonp.

MessageSujet: Re: Who are you ? {ft. Primerose   Mar 16 Juin - 11:11

who are you ?

ft. andrew & primrose


 
« When you meet someone for the first time, that's not the whole book. That's just the first page. »
Primrose avait la belle vie en ce moment, elle était heureuse en couple, ses études se déroulaient à merveille. Qu'aurait-elle pu demander de plus ? Pas grand chose, mais papa Anderson avait décidé que sa fille allait devoir sortir un peu de son petit cocon douillet. Il s'inquiétait pour l'un de ses anciens clients : Andrew et Prim' avait donc été chargée d'aller le voir. Oh elle n'était pas égoïste, elle était tout autant inquiète que son père, mais Andrew était adulte s'il avait envie de manger chez lui au lieu d'assister aux repas dominicaux de la famille Anderson qui était-elle pour le forcer ? Mais Mr Anderson n'était pas d'accord avec cette idée. Andrew avait perdu sa famille il y a quelques années et après s'être enfermé dans son travail, voilà que maintenant il loupait les repas du dimanche ... le père de Prim' n'était pas d'accord avec cette idée, c'est pour ça qu'elle avait la mission de s'infiltrer chez lui par tous les moyens aujourd'hui. Enfin par tous les moyens ... fallait pas non plus qu'elle atterrisse en taule, hein, soyons d'accord. Mais elle pouvait passer par la fenêtre, s'infiltrer discrètement dans l'immeuble en suivant un voisin, faire les yeux doux au gardien ... ou elle pouvait encore utiliser le double des clés que son père lui tendait. ça, c'était une bonne idée ! Elle quitta son père afin de finir de se préparer : elle n'allait quand même pas y aller en jogging quand même ... Primrose choisit donc un slim déchiré à plusieurs endroits et une blouse blanche avec les épaules dénudées. A cela, elle ajouta une paire de talons compensés and she was ready. Elle récupéra les clés que son père lui avait laissé sur une table à l'entrée et quitta la maison familiale avant de monter dans son auto et de conduire jusqu'à chez Andrew.

En se garant devant l'immeuble où habitait son deuxième papa (oui parce qu'elle le considérait comme tel), Prim envoya un message à Noa lui disant qu'elle viendrait le voir plus tard dans la journée et elle rangea son téléphone dans son sac avec un grand sourire sur les lèvres. Elle l'aimait le Autenberry, peu importe la fortune de ses parents, peu importe s'il finissait avec un doctorat, elle l'aimait pour ce qu'il était et ce bonheur qu'il lui apportait tous les jours. Elle se voyait bien finir sa vie avec lui, en fait, à ses yeux, il n'y avait pas d'autres alternatives. Il représentait sa moitié. Enfin bref ... elle finit par sortir de sa voiture, les clés et son sac dans une main, une poche venant d'une boulangerie dans l'autre. Très naturellement elle passa la porte de l'immeuble d'Andrew expliquant simplement au gardien qu'elle venait lui rendre visite et qu'elle avait les clés. Ah et aussi qu'il ne fallait rien dire, cela devait absolument rester une surprise. En un rien de temps, elle fut devant la porte de son appartement qu'elle ouvrit. Hmm ça c'était bien un appartement de mec. « Andrew ... c'est Prim. Andrew ? » Elle avança petit à petit dans l'appartement et arriva non loin de là où il se trouvait. « Je ne suis pas un voleur alors pas besoin de m'attaquer. » Primrose leva ses mains si chargées, comme pour montrer pattes blanches et lui prouver qu'elle était innocente. « Bon Batman, on va peut-être commencer à sortir de cette tannière et ... manger normalement ... ça sera pas mal. » Enfin normalement, ce serait pas pour tout de suite vu qu'elle avait prévu des viennoiseries au programme.  

 

code by ORICYA.


_________________
    hopeless
    You say i'm crazy, cause you don't think i know what you've done, but when you call me baby. I know I'm not the only one. △ Tu veux que je te dise ? Non, je ne suis pas amoureuse. Tu vois c'est dit, ce n'est pas compliqué. Tu veux que je te dise aussi ? Non, dès que je te vois, je ne ressens plus rien. Voilà, c'est dit, maintenant tu as eu ce que tu voulais, tu peux continuer de vivre normalement et surtout ne t'inquiète pas pour moi je vais bien. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 26/05/2015
textos envoyés : 241
célébrité : Christian Bale
crédits : Serleena (vava) + anaëlle. (sign.)
pseudo : V.

MessageSujet: Re: Who are you ? {ft. Primerose   Mar 16 Juin - 14:44

Who are you?
Primrose & Andrew.

✻✻✻ Toujours assis comme un zombie sur mon fauteuil Chesterfield, j’entendis au loin que mon café était prêt, j’étais en train de me le lever pour aller le chercher quand une voix résonna dans ma maison. Je me figeai sur place, me posant pleins de question. J’avais bien un pistolet quelque part, sécurité oblige, mais il était caché dans un carton à chaussures planqué dans ma penderie. Trop loin pour aller le chercher. « Andrew … C’est Prim’. Andrew ? Prim’ ? Ça devait certainement être Primerose, la fille de Monsieur Anderson, mon maçon, avec qui j’avais l’habitude de manger de temps en temps, avec sa famille. Je me détendis, toujours me demandant ce qu’elle faisait là, chez moi. Ce n’était pas pour rien que je n’avais plus donné aucune nouvelle à personne, j’étais très bien comme ça ! Dès qu’elle arriva dans mon champ de vision, je me tournai vers elle,  et j’adoptais directement un air sévère. « T’es peut-être pas une voleuse, m’empêche que ça reste une violation de propriété », je me grattais le début de ma barbe, que j’avais eu la flemme de raser et je rajoutais « Qu’est-ce que tu fais là ?! » d’un ton un peu trop brusque. Je ne remarquai pas de suite les sacs qu’elle avait à la main et je secouai la tête, me croyant dans un rêve éveillé.

Sans faire vraiment attention à elle, comme si c’était une vision, je me dirigeai vers la cuisine, prendre mon café. Je ne pouvais pas commencer une journée sans ce doux breuvage. Si je n’en buvais pas, mon humeur n’était pas très joyeuse, quoique dans cette situation, je n’étais pas sûr que mon humeur aille changer juste avec un café. Je ne fis aucun cas à la jeune fille, si elle voulait me suivre, qu’elle le fasse, ce n’était pas mon problème. Je criais, depuis mon emplacement. « Batman ? Tu parles de quoi là ? » Puis, mon café à la main et en buvant une gorgée bien chaude, je m’approchais de la fenêtre, l’ouvrant et m’allumant une cigarette. Je réfléchis un instant, et malgré le fait que je n’étais absolument pas d’accord qu’elle soit ici, même si au plus profond de moi je devais avouer que cela faisait plaisir de la voir, je lui proposais tout simplement un café. « Tu veux boire quelque chose ? » Après tout, j’avais été élevé comme ça et la politesse était toujours de prime, dans n’importe quelle situation. Je soupirais un bon coup et, regardant Prim’ qui m’avait rejointe, je demandais. « Bon, qu’est-ce que tu m’as amené ? » J’essayais de me calmer du mieux possible, ne laissant rien transparaître.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

HIGHWAY TO HELL.

Livin' easy, livin' free, season ticket on a one way ride asking nothing, leave me be. Taking everything in my stride don't need reason, don't need rime. Ain't nothing I would rather do going down, for a time. My friends are gonna be there too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Who are you ? {ft. Primerose   

Revenir en haut Aller en bas
 

Who are you ? {ft. Primerose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ NEW ROMANTICS :: THE HOLIDAY :: one last time :: rp/intrigues-