AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
i will always need you (liz)



 

Partagez | 
 

 i will always need you (liz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 31/05/2015
textos envoyés : 160
célébrité : dylan o'brien
crédits : #chevalisse (avatar)
pseudo : spf.

MessageSujet: i will always need you (liz)   Dim 14 Juin - 12:37


elizabeth et samaël


« Eh merde ! » avait-il soudainement hurlé. Enfermé dans sa chambre depuis plusieurs heures, Samaël tentait malgré lui de terminer le personnage qu'il avait commencé à créer, une semaine auparavant. Une femme, une brune. Une fille qu'il avait rencontré dans la rue, qui l'avait inspiré. Et chaque fois qu'il pensait avoir terminé, quelque chose n'allait, ne lui plaisait pas. Il s'énervait, seul. Il passait ses nerfs à vif sur son ordinateur, sur un oiseau qui se posait près de la fenêtre, sur lui-même. Les heures passées devant son écran n'arrangeait rien. Il passa une main dans ses cheveux, comme pour se calmer. Il avait déposé ses lunettes de travail sur le bureau, rangé ses crayons. Il devait arrêter pour aujourd'hui. Il avait fini par s'allonger dans son lit, trop grand pour lui et la seule personne qui était autorisée à s'y glisser était Louise, sa fille. Samaël ne l'avait pas vu grandir. Quatre ans avaient passé depuis sa naissance. Quatre ans avaient passé depuis la mort de Sarah. Et peu de choses avaient évolué dans le cœur de Samaël, dans son esprit aussi. Il ne s'en remettait pas, sans doute jamais. Sarah était la femme de sa vie, la femme qu'il avait aimé, qu'il avait épousé. Chaque jour, chaque fois qu'il plongeait son regard dans les photos sur la table de chevet - une photo d'eux trois, une photo de Sarah, une photo de Louise - il voyait de plein fouet ce qu'il avait perdu. Une famille, heureuse, épanouie. Une vraie famille comme il en avait connu du temps de sa mère. Il se replongeait dans le passé, chaque fois qu'il regardait ces photos. Parfois il souriait un peu, en se remémorant un bon souvenir. Ces instants à revivre le passé lui permettait de ne pas oublier. Samaël ne voulait pas oublier Sarah. Il l'aimait encore, il l'aimerait toujours. En restant dans le passé, Samaël avait choisi de laisser de côté sa vie amoureuse, plus par crainte que par réelle envie. La peur de l'oublie, de la perte l'a envahi il y a des années pour ne plus le quitter.

Il a fini par fermer les yeux, bercé par le léger bruit de son ordinateur. « Papa, il y a Tata Liz à la maison. » En ouvrant ses yeux, il découvrit sa fille près de lui, ses cheveux bruns étaient coiffés d'une natte, elle était belle. Aussi belle que l'avait été sa maman. Il avait fini par la prendre dans ses bras. « Dis-lui que j'arrive. » Elle était partie. De l'autre côté de la porte, il entendait sa fille transmettre son message. Il avait souri en entendant cette petite voix, fluette, innocente. Il n'y avait qu'elle, il n'y avait que Louise qui lui permettait de rester hors de l'eau. Qui le maintenait faiblement en vie, à l'aide de sourires, de rires, de tendresse. Il avait fini par se lever. Tant pis pour sa tenue vestimentaire peu propice à recevoir quelqu'un, son jogging ferait l'affaire. Tant pis pour ses cheveux en bataille. En sortant de sa chambre - de sa tanière - Samaël découvrit sa soeur assise sur le canapé, faisant la conversation avec Louise. « Je ne m'attendais pas à te voir, j'aurais rangé un peu sinon. » Il avait congédié pour la journée la jeune femme qu'il employait pour s'occuper de Louise et pour l'aider à laisser l'appartement dans un état convenable. La pièce principale était en désordre. Des jouets, de la vaisselle salle, des magazines et des dvd avaient pris possession de l'appartement. Il s'était affalé à côté de sa soeur, l'embrassant d'une bise. « Qu'est-ce qui t'amène ? » Elizabeth - Liz comme il l'avait toujours appelé - était la seule personne de sa famille avec qui il s'entendait encore très bien. Avec son père, c'était la guerre. Ses cousins et autres, il avait décidé de les voir le moins possible. Peu importe la raison qui l'amenait chez lui, Liz avait toujours été là pour lui. Et si Samaël savait ce qu'elle tentait de faire pour le sortir de son monde, il n'en disait rien. Après tout, il lui devait beaucoup.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


DON'T GIVE UP ON ME


date d'arrivée : 11/06/2015
textos envoyés : 121
célébrité : Leighton Meester.
crédits : timeless.
pseudo : Lalou.

MessageSujet: Re: i will always need you (liz)   Dim 14 Juin - 15:09


I'll always be there for you, bro
Samaël & Elizabeth


Elizabeth venait de boucler une affaire, une affaire qui l’avait beaucoup touché. L’histoire d’une enfant dont les grands-parents réclamaient la garde après le décès de sa mère. L’histoire d’une petite fille pour qui le père s’était battu, et qui, grâce à Elizabeth, avait pu obtenir la garde. Une histoire qui lui rappelait bien trop quelque chose. Elle avait été secouée durant ce mois-ci, à se battre pour ce père et sa petite fille. Et là, devant elle, la plus belle image : un père en larmes serrant sa fille dans ses bras. Il était venu remercier Elizabeth au moins trois fois, la prenant dans ses bras, lui disant qu’il ne savait pas comment la remercier. La jeune femme avait d’ailleurs eu beaucoup de mal à se retenir de pleurer. Alors après avoir salué son ancien client et l’avoir vu monter dans sa voiture, les yeux brillants de joie, elle était rentrée chez elle, s’était changé et était passé au supermarché. Elle avait ensuite pris la route jusqu’à l’appartement de son petit frère, Samaël. Cette histoire de garde avait fait remonter en elle de vieux souvenirs, et aujourd’hui, elle avait besoin de voir son frère, de s’assurer qu’il allait bien. Il ne s’était pas vu depuis plus d’une semaine déjà, Elizabeth était trop occupée par son travail. Et puis, elle voulait voir Louise, sa petite nièce à qui elle tenait énormément. Heureusement, aujourd’hui on était samedi et sa petite puce ne serait pas à l’école.

Arrivée devant l’appartement numéro 13, Elizabeth frappa à la porte et attendit. Ce fut Louise qui vint ouvrir la porte. Lorsqu’elle vit Elizabeth, elle sourie et vint sauter dans ses bras en criant. « Tata Liz ! » Elizabeth rattrapa sa nièce et la serra fort dans ses bras. « Bonjour ma chérie, tu m’as manqué tu sais. » Elle la reposa par terre et la suivit à l’intérieur. « Alors, comment tu vas ? Papa n’est pas là ? » La petite vint s’asseoir sur les genoux de sa tante, qui venait de prendre place sur le canapé. « Si, il travaille. » « Ah d’accord, et toi qu’est-ce que tu fais ? » La petite montra la table basse devant elle. « Je dessine. » Elizabeth replaça une mèche de cheveux de sa nièce derrière son oreille. « C’est bien ma chérie. Tiens regardes, je t’ai ramené une petite surprise. » Elle sortie alors une poupée de son sac. C’était une petite fée d’une dizaine de centimètres de hauteur dont les ailes étaient recouvertes de paillettes. La brune savait que sa nièce adorait les fées. Après l’avoir remercié, Elizabeth demanda à Louise d’aller chercher son père et attendit sur le canapé. Elle jeta un coup d’œil autour d’elle et constata que l’appartement de Samaël était en désordre. Elle fit la grimace mais ne dit rien, elle était beaucoup trop maniaque et elle le savait. « Papa arrive, il dormait. » Puis elle revint s’asseoir près de sa tante et lui raconta sa journée de la veille, à l’école.  
Samaël vint interrompre leur conversation et Elizabeth leva la tête vers lui. Son frère était vêtu d’un jogging et avait les cheveux en bataille. Il ne prenait clairement pas soin de lui et cette pensée attrista la brune. Son frère vint s’installer à côté d’elle sur le canapé et lui fit la bise. « Désolée, j’aurais peut-être dû appeler avant de venir mais je faisais mes courses et j’ai trouvé quelque chose pour Louise, alors je me suis dit que j’allais lui apporter. » Elizabeth mentait, en vérité, elle était ici parce qu’elle s’inquiétait pour son frère. Louise agita sa fée devant son père et Elizabeth continua. « Ne t’inquiètes pas pour le rangement. » Nouveau mensonge, elle se retenait de tout ranger ici, sachant pertinemment que son frère risquait de ne pas apprécier être materné de la sorte. Elle sourit à son frère. « J’ai apporté le goûter, j’ai fais un gâteau hier soir et je ne pourrai jamais tout manger toute seule. » Le gâteau éloignerait peut-être les soupçons de son frère, puis mine de rien, en refaisant la natte de sa nièce, elle demanda. « Alors, comment tu vas ? »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 31/05/2015
textos envoyés : 160
célébrité : dylan o'brien
crédits : #chevalisse (avatar)
pseudo : spf.

MessageSujet: Re: i will always need you (liz)   Lun 15 Juin - 23:44


elizabeth et samaël


Il ne pouvait pas lui reprocher de venir le voir. Lui-même ne le faisait pas. Il sortait si peu, uniquement pour Louise, pour l'emmener à l'école, au parc, chez une copine. Ou pour s'enivrer accoudé à un bar et rentré tard. Quand Elizabeth venait, il savait que ce n'était pas uniquement par courtoisie. Elle n'était pas là pour le saluer, lui demander quelques nouvelles. Samaël avait compris le manège de ses proches. Ils venaient, sans prévenir. Ils restaient, suffisamment longtemps pour qu'il décroche un semblant de sourire. Ils repartaient et tout redevenaient aussi ternes. « Tu as bien fait de venir, ce n'est rien. » Il savait combien sa sœur ne supportait pas le désordre. Ayant grandi à ses côtés, il avait longtemps subi ses crises de rangement. Elles le faisaient rire avant. Aujourd'hui, il ne supporterait pas qu'elle touche à ses affaires. « La prochaine fois que tu viendras, j'essaierais que ce soit rangé. » Le ménage n'était pas son fort, mais il ne pouvait décemment pas vivre dans un appartement sale et en désordre. Pas avec Louise dans les parages en tout cas. « Tu la gâtes trop. » Il observa la poupée que la petite fille tenait fièrement dans la main. Un nouveau jouet dont elle pourrait se vanter à ses camarades de classe demain. Samaël n'avait pas les moyens de lui offrir autant de choses, il ne pouvait pas se permettre trop de folie. Il avait choisi de sacrifier les cadeaux sans raison pour des vêtements et des repas sains. Il se rattrapait pour son anniversaire et les diverses fêtes. Louise était sa fille, à de pareilles occasions, il était incapable de lui refuser quoique ce soit. « T'as entendu, Lou ? Tata a fait un gâteau ! » Déjà la petite fille trépignait de joie à l'idée d'avoir pour le goûter un nouveau cadeau de sa tante. « Ça va, ça va mieux. » Il mentait. Il y a encore quelques instants, il était écroulé dans  son lit, se rappelant de vieux souvenirs qu'il devrait laisser de côté. Il mentait toujours à sa soeur, de peur qu'elle ne se fasse trop de soucis. Il la savait prise par son travail, par sa vie personnelle. Il ne voulait pas l'encombrer avec son devoir de grande sœur protectrice. Samaël avait grandi, il n'avait plus besoin de protection. Il ne pouvait pas dire qu'il irait bien un jour. Tant que Sarah continuera à hanter sa vie, il ne pourra décemment pas aller bien. Il se contente d'aller mieux aux yeux de ses proches. « Et toi ? Le travail ça va ? T'as l'air fatigué quand même. Tu devrais te reposer un peu. » Les enfants ne pouvaient pas attendre, il le savait. Il en avait eu la preuve.     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


DON'T GIVE UP ON ME


date d'arrivée : 11/06/2015
textos envoyés : 121
célébrité : Leighton Meester.
crédits : timeless.
pseudo : Lalou.

MessageSujet: Re: i will always need you (liz)   Mer 17 Juin - 13:40


I'll always be there for you, bro
Samaël & Elizabeth


Elizabeth sourit, elle avait eu peur de déranger l’espace d’un instant. Quand Louise lui avait dit que son frère dormait, Elizabeth avait été un peu inquiète. Ce n’était pas le genre du Samaël qu’elle connaissait de dormir comme ça en plein milieu de l’après-midi. Peut-être était-il fatigué par son travail, se dit-elle. L’espace d’un instant elle s’inquiéta aussi pour Louise. Pouvait-elle voir à quel point son père était en train de sombrer, ou ne s’en rendait-elle juste pas compte du fait de son jeune âge. Depuis quand Samaël dormait-il et qu’avait-elle fait pour occuper son après-midi, toute seule. Et puis Elizabeth s’était ressaisie. Pour s’occuper de Louise, Elizabeth avait une entière confiance en son frère. Elle savait que de tous les êtres sur cette Terre, Louise lui était la plus précieuse de tous.
Samaël l’a sorti de ses pensées en parlant du rangement. Elizabeth préféra ne pas se mettre son frère à dos et sourie. Elle posa sa main sur la jambe de Samaël. « Hey, ne t’inquiètes pas, j’ai grandis tu sais. On a chacun notre espace maintenant, comme quand on était petits. » Elizabeth sourie en se souvenant de cela. Quand ils étaient petits, elle avait tendance à ranger les jouets trop souvent. Leurs parents étaient assez stricts et leur mère n’aimait pas vraiment que les jouets traînent partout. C’était sûrement de là que lui venait son côté maniaque d’ailleurs. Quoiqu’il en soit, Elizabeth rangeait souvent leur chambre ou leur salle de jeux, ce qui avait le don d’énerver son petit frère, qui parfois, n’avait même pas finis de jouer. Alors à la craie, ils avaient tracé une ligne sur le sol. Il y avait un côté Samaël et un côté Elizabeth dans leur salle de jeux. Elizabeth aimait ressasser ses souvenirs, surtout en compagnie de son frère. Elle espérait que ses bons moments passés avec elle pourraient l’aider à s’en sortir, à se rappeler qui il était, mais surtout à quel point il avait été heureux à un moment dans sa vie.
Et puis une nouvelle fois, elle fut sortie de ses pensées. Son frère avait l’habitude de la voir dans la lune comme ça, ça n’avait plus l’air de trop le choquer. Petite, Elizabeth était souvent dans la lune. Sa maîtresse avait dit à ses parents que c’était parce qu’elle réfléchissait trop, mais cette explication n’avait pas eu l’air de convaincre son père. Elle pencha la tête et leva les yeux un ciel. « Mais non voyons, je lui offre des cadeaux parce qu’elle est adorable et qu’elle les mérite. Elle m’a dit qu’elle travaillait bien à l’école, ça mérite bien une petite fée. Et puis elle veille sur son papa, comme les fées. » En disant cette dernière phrase, Elizabeth caressa la joue de sa nièce. Elles en avaient parler une fois, que Louise était la bonne fée de Samaël, comme dans Cendrillon ou La Belle au Bois Dormant. Elizabeth se souvient encore à quel point elle avait eu du mal à retenir ses larmes ce jour-là.
Elizabeth se leva et tendit la main à sa nièce. « Et pendant que papa va chercher les petites assiettes, nous on va couper le gâteau. » Debout devant son frère, elle sourie. Il mentait et elle le savait, mais elle ne voulait pas le brusquer, pourtant cela lui faisait terriblement mal de voir son frère sombrer un peu plus jour après jour. Elle commençait à partir lorsqu’il lui posa la question qu’il ne devait pas poser. Sur le pas de la porte de la cuisine, elle se retourna et sourit, mine de rien. « Ne t’inquiètes pas pour moi, je vais bien. J’ai eu quelques jours un peu compliqués c’est tout. Demain mes cernes auront déjà disparu. » Elle entra ensuite dans la cuisine et commença à couper le gâteau avec Louise, Samaël ne devrait pas tarder à les rejoindre.

AVENGEDINCHAINS

_________________
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 31/05/2015
textos envoyés : 160
célébrité : dylan o'brien
crédits : #chevalisse (avatar)
pseudo : spf.

MessageSujet: Re: i will always need you (liz)   Sam 20 Juin - 19:04


elizabeth et samaël


« Mais ici, il n'y a pas de trait à la craie. Juste du désordre. D'habitude, la jeune femme qui vit avec moi m'aide. Je lui ai donné sa journée pour voir je ne sais quel concert ... un truc à la mode, je crois. » Il n'écoutait pas vraiment la musique, sauf lorsque la chaîne musique de la télévision était mise. C'était rarement le cas puisque le plus souvent, les dessins animés prenaient possessions de l'écran. Toujours est-il qu'habituellement, le désordre est minime. Vivable, en tout cas. Samaël avait toujours été le genre de personne à s'éparpiller partout. Il détestait ranger, nettoyer. Il n'avait pas le choix mais il n'aimait pas ça. Sa sœur était son contraire pour ça, elle qui avait toujours aimé que tout soit bien à sa place. « Bien sûr qu'elle le mérite, elle mériterait tout l'or du monde. J'aimerais simplement pouvoir lui offrir moi-même, de temps en temps. » Il ne reprochait rien à sa soeur, bien au contraire. Il s'en voulait à lui, de ne pas pouvoir offrir plus à son enfant. Son enfant unique qui plus est. Il jeta un œil à sa fille, elle était occupée avec cette petite poupée qui venait agrémenter sa collection. Louise les aimait beaucoup, ses poupées. Peu importe la taille, la forme, ce qu'elles avaient de particulier, elle passait son temps à s'occuper d'elle. « Je suis certaine que cette petite fée l'occupera plusieurs jours. Merci. » Il s'était levée à la suite de sa sœur qui lui avait demandé ce qu'il fallait pour le gâteau. « Des petites assiettes ! Et des cuillères aussi ! » Il avait essayé d'être enjoué, pour sa fille. Pour elle, il pouvait faire semblant de tout. Pour elle, il pouvait tenter d'être heureux, de lui faire croire en tout cas que tout allait bien. S'il passait des heures innombrables enfermées dans sa chambre, c'était pour ne pas craquer devant elle. Il faisait tous les efforts du monde lorsqu'il partageait du temps avec Louise. Parce qu'il l'aimait si fort qu'il ne pouvait pas faire autrement. Il les avait suivies dans la cuisine, avait sorti les petites assiettes à dessert et les cuillères. « Si tu as droit de t’inquiéter pour moi, je pense y avoir le droit. Alors laisse-moi le faire. Je te dois bien ça. » C'était sans doute enfantin de lui répondre ainsi mais il n'avait rien trouvé de mieux pour lui faire comprendre. Elizabeth était avocate, le genre qui s'investit, le genre qui prend ses affaires à cœur. Et dans ses yeux, Samaël voyait à quel point les derniers jours avaient dû être difficile. Il voyait la fatigue mais également l'épreuve que cela avait été. Samaël n'y connaissait rien en droit des enfants, ou très peu. Il savait simplement que les cas étaient souvent extrêmes. Que les verdicts n'étaient pas toujours ceux espérés. Il s'était battu pour obtenir la garde de sa fille face à ses grands-parents maternels, les parents de Sarah. S'il n'avait pas gagné le procès, Samaël aurait sans doute commis le pire. A ce jour, les grands-parents de Louise lui rendaient visite deux à trois fois par an, pour son anniversaire, les fêtes de fin d'année et parfois sans raison. Ils étaient présents pour elle, malgré tout. Malgré la rancoeur de Samaël. Il ne pouvait pas les empêcher de voir la petite. « C'était quoi cette fois ? Un enfant maltraité ? » Il parlait relativement bas, pour que Louise n'entente pas. Plus longtemps elle resterait enfant, plus longtemps Samaël pourrait la protéger des désagréments, des horreurs du monde. « Qui veut du lait avec le gâteau ? » 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i will always need you (liz)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i will always need you (liz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ NEW ROMANTICS :: BRIGHTON, UK :: kempton village :: sussex square-