AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
I could use a friend! ❞ NOA



 

Partagez | 
 

 I could use a friend! ❞ NOA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 29/05/2015
textos envoyés : 46
célébrité : niall horan.
crédits : (avatar)
pseudo : pain d'ep.

MessageSujet: I could use a friend! ❞ NOA   Mar 16 Juin - 16:56

I could use a friend!
Noa & Nate

I BET MY LIFE ON YOU ✻✻✻ J’ai vraiment passé une journée pourrie. J’ai passé plusieurs appels au père d’Alyssa pour qu’il me dise ou je pourrais bien rencontrer sa fille, mais il ne m’a pas répondu. J’ai aussi essayé d’appeler Jamie, mais idem… Pas de réponse. Alors j’ai commencé à me morfondre sur mon lit d’hôtel. Je crois que cela fait plus d’une heure que je suis coucher là, a regarder le plafond. Je peux vous dire qu’il y a exactement trois traces un peu bizarre, deux mouches et que ce p*tain de plafond aurait bien besoin d’un coup de peinture. Voilà. C’est bien hein ? C’est clair que je suis rentré à Brighton pour me morfondre dans une chambre d’hôtel. C’est pathétique. Je me fais de la peine je crois. Ou plutôt je crois que c’est le décalage horaire qui est en train de jouer avec mes nerfs. Je suis de retour en Angleterre depuis seulement deux jours et j’ai encore du mal à dormir correctement. Je suis totalement décaler et ça commence à jouer sur mon humeur. Je voudrais aller voir Alyssa. Pour être honnête, je ne pense qu’à cela, mais j’ai pas le sentiment d’être prêt. Je serais jamais réellement prêt à me retrouver face à elle je crois, mais pour le moment je suis trop à fleur de peau. Il faudrait que j’arrive à me reposer, mais je me sens mal dans cette chambre d’hôtel. Puis ce n’est pas comme si je pouvais aller me balader pendant des heures. J’aimerais. Franchement, j’aimerais faire comme j’avais l’habitude de faire avant quand ça n’allait pas trop. Je sortais de chez moi et je fais le tour de la ville en allant dans les endroits que je préférais. Souvent Alyssa finissait par me rejoindre au milieu de ma balade, parce qu’entre temps elle m’avait harceler de message. J’aimais bien faire ça. Aujourd’hui Alyssa ne me harcèle plus de message et je suis incapable de faire cinq cent mètre à pieds sans avoir mal à la jambe. A quel moment franchement ma vie à pris une tournure aussi pourrie ? Je ne sais même plus. Je reste encore une bonne heure allongé comme cela à ne pas bouger puis je fini par penser à Noa. Mon plus ancien ami. L’un des seuls à savoir que je suis de retour à Brighton. L’un des seuls avec qui j’ai gardé le contact après mon départ en Australie. Noa sait tout. Il sait pour mon accident, il sait pour mon père et il sait aussi pour Andrea. Il est un peu le seul à qui j’arrive à me confier.

Après un léger doute, je finis par attraper mon téléphone et appelle Noa. Il me fait savoir qu’il est chez lui et que je peux venir le voir. Je dois dire que c’est tout ce que je demande pour le moment. Je voudrais juste passer une soirée tranquille avec un de mes plus anciens amis. Je pense que cela me ferais du bien de discuter un peu. Je sais que ça ne va pas m’aider à me sortir Alyssa de la tête mais bon. J’arrêterais de m’apitoyer sur mon sort dans ce lit un peu miteux. Je décide de prendre une douche avant de partir. Je m’habille simplement et bien entendu je récupère ma béquille avant de partir. Je déteste marcher avec ce truc, mais bon… Je suis pas capable d’aller très loin sans alors je fais avec. J’attrape un taxi et ne met pas très longtemps pour arriver devant chez Noa. Je sonne un peu nerveux, cela fait tellement longtemps que je l’ai pas vu. J’ai peur qu’il se rende compte que j’ai réellement changé et qu’il ne m’apprécie plus. C’est débile comme pensée, mais bon…



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 28/05/2015
textos envoyés : 416
célébrité : george shelley.
crédits : (c) okaane.
pseudo : amande, okaane.

MessageSujet: Re: I could use a friend! ❞ NOA   Mar 16 Juin - 23:43


nathaniel & noa
" i'll be there for you when the rain starts to pour " - friends theme
ft. niall horan ★ crédit@tumblr.
Lorsqu'il reçut un message de Nathan, Noa ne put réprimer le sourire qui lui brûla les lèvres. Combien de temps déjà était-il parti ? Dire que l'absence de son ami avait été difficile à vivre était à la limite du mensonge. D'une part parce qu'ils n'avaient jamais perdu contact pendant ces longues années où la famille Calloway s'était exilée en Australie. Et d'autre part parce qu'il avait eu lui-même un certain nombre de problèmes à traiter en priorité. Mais le savoir de retour à Brighton rallumait cette petite flamme, souvenirs d'enfance, qui l'excitait. Il lui tardait désormais de revoir Nathan et de l'entendre lui raconter de vive-voix ses aventures au pays des kangourous.
Toutefois, il s'interrogea... A Brighton, Nathan avait lui aussi des priorités. Alyssa, notamment. Noa n'était pas aveugle, ni aujourd'hui ni dans le passé. Au lycée déjà et même avant, les deux formaient un duo assez particulier. Combien de fois était-on venu lui demander si Nathan et Alyssa avaient l'intention d'officialiser les choses ? C'était une question un peu bizarre... comme s'il avait une quelconque légitimité pour y donner une réponse. Et puis, si les filles avaient l'habitude de faire tourner leurs conversations autour de leurs copains, ce n'était pas leur cas à eux, les mecs. Oui, le sujet était revenu plusieurs fois, tout comme Noa parlait aussi de Primrose. Mais ils n'avaient guère d'heures à polémiquer ou philosopher à ce propos. Maintenant, ç'aurait été mentir que d'avouer qu'il n'était pas au courant des sentiments de Nathan pour la jeune fille. Même si, présentement, le blondin avait une autre demoiselle avec qui se présenter. Andrea qu'elle s'appelait, si ses souvenirs étaient bons. Ils en avaient discuté par skype une fois ou deux. Alors, Noa se demandait comment son ami allait gérer ça. Mais qu'importait sa décision, il le soutiendrait, comme il l'avait toujours fait.
Il avait dit à Nathan qu'il serait chez lui et ravi de le recevoir. Sitôt le message envoyé, il leva les yeux et vérifia que tout était bien à sa place et que l'appartement semblait propre. Noa était assez maniaque, tant sur sa manière de se présenter que sur l'état de son chez-lui. Tout n'était pas aussi clair dans sa tête mais mettre de l'ordre dans ses idées restait bien plus ardu que dans un salon. Pour Noa, du moins. Remettant à sa place un coussin, il songea au frigidaire qui ne devait pas être bien plein. Il vérifia son hypothèse en trouvant dans la porte quelques bouteilles de bière. Si peu ! Ni une ni deux, il quitta l'appartement et gravit les douze marches pour tomber nez-à-nez avec Elias. « T'as pas moyen de me dépanner quelques trucs à manger ? J'ai un vieux pote qui passe toute à l'heure et j'ai pas le temps de faire les courses. » Pas le temps, c'était vite dit. Peut-être Noa préférait-il cette excuse à la flemme qui le terrassait depuis le début de la journée. Elias n'était pas dupe mais, roulant des yeux, il accepta. Quelques minutes plus tard, Noa était de retour dans son appartement et glissait deux pizzas et un pack de bière.
Depuis sa brusque rupture avec Primrose, il y avait déjà un an de cela, Noa n'arrivait plus à s'occuper de lui correctement. Il n'avait jamais eu un très grand appétit mais sous l'impact des drogues et des soirées trop alcoolisées auxquelles il s'adonnait, il avait perdu le courage de poursuivre ses études. Le futur, ça lui semblait bien trop compliqué. Il tournait en rond comme un lion dans sa cage.
Lorsque l'interphone sonna, Noa se hâta d'aller décrocher.

-Hey ! Troisième étage, prends l'ascenseur !

Le brun savait que son ami était blessé, que c'était aussi un sujet sensible. Depuis presque toujours, Noa avait connu Nathan sur ses deux jambes, à courir un peu partout et à exceller dans son sport fétiche : le football. C'était la première fois qu'ils se revoyaient en chair et en os depuis la blessure de Nathan. C'était aussi la première fois qu'ils se retrouvaient depuis le décès du père de Nathan. Noa craignait soudain de ne pas être à la hauteur. Son ami avait certainement besoin de lui, et lui, était devenu l'ombre de lui-même. Il inspira profondément en se donna quelques petites  claques pour ne plus penser à ces idées noires. Il ne devait penser qu'à leurs retrouvailles. Il ouvrit la porte tandis que l'ascenseur arrivait à son étage. Et, lorsque Nathan en sortit, béquille à la main, il s'avança aussitôt vers lui et lui ouvrit ses bras.

-C'est quoi cette blague, tu m'as pas ramené de kangourou ? Une planche de surf aurait fait l'affaire aussi tu sais !

Puis, tout sourire, il lui donna une accolade avant de l'inviter à rentrer.

Spoiler:
 

_________________
you and i 
we don't wanna be like them. we can make it till the end. nothing can come between you and i. not even the gods above could separate the two of us. no, nothing can come between you and i. (oned + crackle bones)
absente du 5 au 24 août.  


Dernière édition par Noa Autenberry le Jeu 25 Juin - 1:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 29/05/2015
textos envoyés : 46
célébrité : niall horan.
crédits : (avatar)
pseudo : pain d'ep.

MessageSujet: Re: I could use a friend! ❞ NOA   Dim 21 Juin - 3:30

I could use a friend!
Noa & Nate

I BET MY LIFE ON YOU ✻✻✻ Noa. Mon petit Noa. Cela fait tellement d’année que je le connais. Je serais incapable de dire depuis combien de temps, je sais juste que ça fait très longtemps. Il faut avouer que l’on peut remercier nos parents là-dessus. Ils se connaissent grâce à leur travail respectif et c’est lors d’un repas d’affaires de mon père que j’ai fait la connaissance de Noa. Je me souviens bien de la première fois où je l’ai vu. A l’époque je devais pas avoir plus de quatre ans et j’aimais pas trop allait aux repas du travail de mon père, parce que tout le monde venait me parler et à l’époque j’étais plutôt timide comme petit garçon. Pourtant cela n’as pas empêché Noa de venir me parler et on est rapidement devenu ami tous les deux. Au départ, on se voyait qu’à se genre de repas et puis on a finis par se retrouver dans les mêmes écoles. Il est mon meilleur ami depuis tellement longtemps. C’est un peu dingue ce genre d’amitié. Des fois, je me demande comment on arrive encore à se parler alors que je vis à l’autre bout du monde. En fait, c’est assez simple. On se raconte nos vies et il faut avouer que l’on a toujours quelque chose à se dire. Noa est la seule et unique personne qui sait tout de ma vie depuis que je suis parti. Il est pratiquement le seul avec qui j’ai gardé contact. On parle de tout. Il a été le premier à savoir pour mon accident, il a été l’un des premiers que j’ai appelé après la mort de mon père. Mais cela marche aussi en sens inverse. Noa ne vient pas souvent me chercher, mais je sais qu’il a eu ses emmerdes aussi. Je sais que depuis que Primrose l’as plaqué il ne va pas très bien. Il ne me l’a jamais clairement dit, mais je le connais mon Noa, je sais qu’il ne va pas très bien et qu’il essaye de noyer tout cela dans ses soirées pleines d’alcool. J’ai du mal à comprendre tout cela, mais je ne veux pas le juger. Il y a une seule chose dont on ne parle jamais tous les deux : Alyssa. Je lui ai demandé de rien me dire à son sujet. C’est pas l’envie de savoir qui manque pour être honnête, mais depuis qu’elle m’a rayé de sa vie, j’ai voulu faire pareil. Ca ne marche pas à chaque fois, mais Noa a compris que mon ancienne meilleure amie est devenue un sujet tabou. Enfin… Aujourd’hui je ne me sens pas encore prêt pour voir Alyssa et je préfère donc en profiter pour voir mon meilleur ami que je n’ai pas eu le temps de voir depuis mon retour. Un petit coup de téléphone et nous avons une soirée de programmer ensemble.

« Hey ! Troisième étage, prends l'ascenseur ! » Il me suffit d’entendre la voix de Noa dans l’interphone pour sourire comme un idiot. On avait beau s’appeler pratiquement toutes les semaines, il me manque cet idiot quand même. Je monte dans l’ascenseur et passe une main sur mon visage. Je suis déjà fatigué à cause du décalage horaire, mais bon… Je vais faire un effort pour pas m’endormir sur son canapé. Je suis à peine sorti de l’ascenseur que Noa me saute dessus ce qui me fait encore plus sourire. J’essaye de garder mon équilibre et l’enferme dans une étreinte d’ours. « C'est quoi cette blague, tu m'as pas ramené de kangourou ? Une planche de surf aurait fait l'affaire aussi tu sais ! » Je peux m’empêcher d’exploser de rire en entendant sa remarque. Je me recule et lève les yeux au ciel. « J’ai voulu te ramener un kangourou mais ils l’ont gardé à la douane mec ! » Je lui mets une petite tape sur l’épaule et le suis à l’intérieur de son appartement. « Non sérieux, j’ai un truc pour toi mais je l’ai oublié dans ma valise. » Je souris et pose ma béquille dans un coin voulant essayer de faire sans ce soir. Je ne veux pas paraître faible. Pas devant Noa. Je sais que c’est débile parce qu’il me connaît par cœur, mais bon… Je regarde Noa un petit moment et souris comme un idiot. « Tu m’as manqué Noa tu sais ! » Autant être honnête. Après je ne serais plus fleur bleue. Promis.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 28/05/2015
textos envoyés : 416
célébrité : george shelley.
crédits : (c) okaane.
pseudo : amande, okaane.

MessageSujet: Re: I could use a friend! ❞ NOA   Jeu 25 Juin - 2:37


nathaniel & noa
" i'll be there for you when the rain starts to pour " - friends theme
ft. niall horan ★ crédit@tumblr.
Même si Nathaniel et lui étaient amis depuis plus d'une décennie, Noa ne pouvait s'empêcher d'être un peu inquiet. Pendant qu'ils étaient séparés par des milliers de kilomètres, ils ne s'étaient soutenus que par skype. En réalité, cela n'avait rien d'un véritable soutien. Sans quoi Nathan ne serait pas tombé dans les bras d'Andrea et Noa dans les travers de la drogue et de l'alcool. Mais ils se mettaient au courant. Et par ce biais, l'un avait appris pour la rupture tragique avec Primrose, sans pour autant en connaître les circonstances annexes ; et l'autre avait appris pour la blessure et le décès. Mais en aucun cas cela n'avait préparé Noa à réagir correctement face à la réalité.
Voir Nathan avec une béquille lui troua littéralement le cœur, bien qu'il se donna un mal de chien pour ne rien laisser transparaître. Il s'était jeté sur lui à peine sorti de l'ascenseur et lui avait reproché son absence de cadeau made in Australia.
A cet instant, en entendant les mots quitter sa bouche, Noa se rassura : il parlait à Nathan comme il en avait toujours eu l'habitude. Et le blond riait de plus belle, amusé comme jadis, avant leurs misérables péripéties et la distance. Il répliqua aussi sec que ledit kangourou était resté à la douane et ponctua sa phrase d'une tape amicale sur l'épaule, tandis que Noa, soulagé et heureux, tournait les talons en direction de son appartement.

-Installe-toi dans le canap' mec, proposa le brun en se dirigeant vers le frigidaire duquel il sortit deux bières.

En revenant au salon, il remarqua la béquille contre le porte-manteau et s'en fit la réflexion. Nathan était encore debout, un sourire communicatif aux lèvres. « Tu m’as manqué Noa tu sais ! » C'était totalement réciproque.
En apprenant son départ, des années auparavant, Noa avait eu du mal à contenir ses larmes. Dans sa tête de lycéen, c'était des adieux qu'ils partageaient, et non un simple au revoir. Il avait réellement songé, en effet, qu'ils ne se reverraient plus. Une seconde, il avait même craint qu'ils s'oublient, chacun de leur côté à avancer. Heureusement, le destin avait fait preuve du contraire.
Emu, prenant doucement conscience de la présence de Nathaniel en chair et en os, le sourire de Noa  s'étira dans un coin, soulevant l'une de ses pommettes. Parce que le Autenberry était d'une nature assez tactile et spontanée, il avait embrassé l'envie de se chamailler avec Nathan comme ils le faisaient à une autre époque. Passer son bras derrière sa nuque pour le bloquer et lui faire une prise. Mais ce n'était plus très malin, maintenant. Quoique Noa pressentait que Nathaniel ne démordrait pas si facilement.

-Toi aussi. Je suis vraiment content que tu sois là. Il lui tendit la bière. A ton retour ! Il leva sa bouteille et trinqua avec le blond.

Ce soir, il ne ferait pas d'excès. Il fallait qu'il profite au maximum de Nathan. Qu'ils boivent des bières en mangeant une pizza, sans préoccupation aucune. Juste eux deux, amis de longues dates, retrouvailles improvisées. Bonheur assuré.

_________________
you and i 
we don't wanna be like them. we can make it till the end. nothing can come between you and i. not even the gods above could separate the two of us. no, nothing can come between you and i. (oned + crackle bones)
absente du 5 au 24 août.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I could use a friend! ❞ NOA   

Revenir en haut Aller en bas
 

I could use a friend! ❞ NOA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fan Plus Friend
» Et plus si affinités (Friends with Benefits)
» Ayrton Senna
» Aka's doll : Capucine's new friend (Enyo Irrealdoll) 17/09
» Vos Bisounours.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ NEW ROMANTICS :: BRIGHTON, UK :: kempton village :: sussex square-