AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
it's friday i'm in love (bobbi)



 

Partagez | 
 

 it's friday i'm in love (bobbi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 26/06/2015
textos envoyés : 39
célébrité : bobby morley, freckled prince.
crédits : avatar, yozz. gifs, tumblr.
pseudo : joséphine, comme la chanson de bashung (c'est aussi mon prénom accessoirement).

MessageSujet: it's friday i'm in love (bobbi)   Mar 21 Juil - 14:51


"it's friday i'm in love"
ft. bobbi ★ credits@tumblr.

Dans l'imaginaire collectif, le lundi est une espèce de monstre écrasant de responsabilités et d'impératifs, dégoulinant de fatigue et effrayant d'obligations. Le lundi est une journée de merde pour la majeure partie de la population, à quelques exceptions près, comme Jude. Son premier cours commence à treize heures ce jour-là et il peut généralement quitter l'université peu de temps après. Lundi est synonyme de temps libre pour lui. Le vendredi, en revanche, est une toute autre affaire. L'administration de la fac a cru bon de lui coller la moitié de son emploi du temps dans la journée et il enchaîne avec deux classes de danse le soir, dont une composée dans sa quasi-totalité d'adolescentes qui passent leur temps à glousser au lieu d'écouter ses instructions. Jude aime enseigner, vraiment, autant l'histoire que la danse mais il déteste, il déteste vraiment qu'on lui fasse perdre son temps. L'idée qu'on s'inscrive à ses cours pour autre chose qu'apprendre le met mal à l'aise et il a moins de patience et de bonne volonté lorsqu'on ne fait aucun effort pour s'en cacher. C'est la fin de la semaine, ouais mais son week-end semble inaccessible lorsqu'arrive cette journée fatidique. Son vendredi est le lundi du reste de l'humanité et il prie chaque semaine pour que ce jour s'efface de son agenda. En vain.

C'est justement vrendredi et les heures se sont écoulées avec une irritante lenteur. Il a mal dormi la nuit dernière après la correction de copies particulièrement mauvaises et il n'aspire qu'à une chose : retrouver son lit. Il est si fatigué qu'il termine son dernier cours de la journée, une classe de rumba suivie par une douzaine de couples mariés depuis de nombreuses années, avec dix minutes d'avance. Heureusement pour lui, ses élèves ne le lui font pas remarquer et il peut s'échapper jusqu'à sa voiture après des adieux expéditifs. Le trajet jusqu'à son appartement lui semble désespérément long, probablement parce qu'il doit affronter chaque feu rouge qui jalonne la route. Impatient, il tapote en rythme avec la radio sur le volant et il écrase l'accélérateur chaque fois que la signalisation passe au vert. Par miracle, sa place de parking -qui n'est pas vraiment sa place mais là n'est pas la question- est libre. Il court presque dans les escaliers sans prendre le temps de vérifier sa boîte aux lettres, ça attendra demain. Arrivé devant sa porte, il grogne en réalisant que ses clés ne sont pas dans la petite poche de son sac, spécialement réservé à cet effet. Imbécile qu'il est, il les a probablement fourré dans sa veste en sortant ce matin. Ou dans son jean. Ou au fond de sa besace. Non. Non. Non. Awesome. « Merde » Le juron résonne dans le silence du couloir. Dans une ultime tentative inspirée par la manie de ses frangines de passer chez lui sans refermer derrière elles, il pousse sur la poignée mais elle ne cède pas. Fanfuckingtastic. Il est en nage, il a désespérément besoin d'une douche et dix heures minimum de sommeil et il est enfermé dehors. Awesome, really.

Malgré lui, Jude jette un coup d’œil à la porte de l'autre côté du palier. Bobbi est peut-être chez elle, si elle ne travaille pas. Il sait qu'elle ne travaille pas mais admettre, même mentalement, qu'il connaît son emploi du temps aussi bien que le sien est lourd de sens. Elle n'est que son élève ou en tout cas c'est ce qu'il se répète pour alléger sa conscience. Jude a toujours respecté les règles et s'envoyer l'une de ses étudiantes est en totale contradiction avec tout ça. Il a bien essayé d'arrêter mais sa prise de conscience est arrivée un peu tard. Beaucoup trop tard. C'est en pensant à l'inviter au resto qu'il a compris qu'il était en train de faire une très, très grosse bêtise, juste avant de se rendre compte qu'il ne pouvait plus faire marche arrière. Il pourrait encore tout arrêter mais il n'en a même pas envie. Elle pourrait aller tout raconter au doyen, ouais mais ce n'est pas ce qui l'empêche de mettre un terme à cette histoire -leur histoire mais il évite de penser à ça en ces termes. Il ne veut pas s'éloigner, il ne peut pas. Il fait attention à ce qu'il dit, ce qu'il fait lorsqu'ils ne sont pas seuls mais il a envie de sourire chaque fois qu'elle lève la main en classe, il veut la féliciter dès qu'elle donne une bonne réponse. Plus que les autres et à la réflexion, il en oublie même le reste de sa classe lorsqu'elle se met à parler. C'est mauvais, très très mauvais mais dans sa connerie, Jude reste prudent. Malgré les apparences, il tient à son job.

Il tient aussi à prendre une douche et à dormir un peu, ce qui le motive à traverser le couloir. Après tout, des voisins peuvent s'entraider et ils sont justement voisins. Pas juste voisins mais il peut prétendre le contraire au profit de sa conscience. Il passe une main tremblante dans ses cheveux humides et il inspire profondément pour se donner du courage avant d'appuyer sur le bouton de la sonnette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

it's friday i'm in love (bobbi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ràl pink 4 friday (limited edition)
» Recherche swatch FDT Bobbi Brown Skin Foundation
» autres produit de bobbi brown ???
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» BOBBI BROWN & LES SHIMMER BRICKS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ NEW ROMANTICS :: BRIGHTON, UK :: kempton village :: sussex square-