AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Sans dessus dessous



 

Partagez | 
 

 Sans dessus dessous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: Sans dessus dessous   Jeu 4 Juin - 10:36

Sans dessus dessous.
Lyla & Sweton

Je jetais un dernier regard dans le miroir de la salle de bain, appliquant un dernier coup de gloss que je posais sur le bord du lavabo pour ajuster mes boucles et mon pendentif pour le centrer parfaitement. J'étais de nature perfectionniste, rangeant ensuite chacun de mes éléments de maquillage et attrapant mon gloss j'éteignais ma lumière pour ensuite me diriger vers la porte d'entrée. Mon téléphone sonna, j'attrapais mon oreillette, l'accrochant à mon oreille, je pressais le bouton Oui Ariel..., elle me tenait au courant pour la soirée "sans dessus dessous". Les 3 filles que j'avais recruté pour l'occasion et les 2 vigiles en plus étaient arrivés mais aucune n'avait prévu de tenue dans le thème de la soirée, comme si venez en nuisette en satin pour la soirée n'avait pas été assez clair.
Il y a 2 mois, j'avais été approché par une société d’événementiel pour me proposer de travailler de temps en temps avec nous, organisant des soirées à thème avec nous, profitant de notre emplacement et de notre réputation. Ce soir, c'était une soirée Sans dessus dessous, soirée où les jeunes femmes, tout comme les jeunes hommes, si ils se présentaient en tenue de nuit, bénéficiaient d'un mètre de shoot d'alcool de son choix.
Donc le soir même, les employés que j'avais embauchés pour l'occasion s'étaient présenter sans la tenue exigée. Je soufflais et fonçant dans ma penderie, j'attrapais 3 de mes nuisettes et le fourrais dans un sac.

Passant devant mon miroir, je regardais une dernière fois ma tenue, une longue nuisette blanche, je passais mes mains sur moi, les laissant glisser le long de mes courbes. J'espérais que la soirée soit un succès, de plus ce soir, je n'étais qu'une simple employée, je testais Ariel pour la prendre en tant qu'associée, je lui laissais donc entièrement la gestion de la soirée.
Quelques minutes plus tard, j'arrivais au Club et après avoir donné le sac des tenues des filles à Eddy Dis leur bien que si y'en a une de pas parfaitement présentable je la vire sur le champs ... Leur attitude était non professionnelle, mon club avait une réputation de soirée à thème et surtout de soirées extravagantes, je leur avais préciser la tenue du soir et je comptais bien leur déduire 10% de leur salaire pour n'avoir pas respecter ma demande sur leur tenue. Je me savais intransigeante, mais je me devais de l'être car il était dur de réussir dans ce domaine et il était hors de question que je fasse preuve de faiblesse devant mon personnel, extras y compris.

Lorsque je rentrais au Coyote, je découvris un tout autre décors. Des étoles de satin dans les tons blanc noir et parme avaient été disposés de telle façon que cela donnait une ambiance romantique et érotique à la fois, la musique était toujours aussi excellente, nous avions une DJ du tonnerre depuis quelques mois que je me félicitais d'avoir repéré. Chacune des filles derrière le bar étaient à tomber, Ariel avait opté pour une bustier noir et rouge et attaché ses cheveux doré en queue de cheval, comme chacune des filles d'ailleurs et elles commençaient déjà à servir quelques verres aux premier curieux de la soirée. L'extérieur ne montrait pas trop de différence, sauf quand Adriana sortait et provoquait des sifflement de la part des jeunes qui passaient devant notre bar.

22H:
Installée à une table avec deux jeunes hommes que je venais de rencontrer et avec qui je conversais depuis plus d'une heure, j'avais laissé depuis un bon moment Ariel gérer la soirée, voyant qu'elle s'en sortait parfaitement bien sans moi. Les filles en extras avaient clairement rattrapé leur bourde de début de soirée, dansant sur le comptoir et provoquant des applaudissement par leur danse parfaitement bien chorégraphiée. J'abandonnais un instant mes deux partenaires, pour aller commander un autre mètre de shooters et tout en les attendant, je m'installais dos au bar, coude en arrière posé dessus et scrutant l'entrée. Je vis alors un duo de jeunes hommes, apparemment ignorant le thème de la soirée, bras dessus bras dessus, clairement bien entamé déjà, entrant en riant. Un instant, il se figèrent et ensuite éclatèrent de rire pour se diriger vers le bar et se placer à côté de moi. Je regardais du coin de l'oeil celui qui était à côté de moi et lui balança en riant Vous être clairement trop habillé pour la soirée j'ai l'impression..., je lâchais un petit rire en plantant mon regard dans le sien Et on dit que les hommes sont plus rapide pour se déshabiller que les femmes... vous faites mentir la réputation masculine dites donc..., j'arquais un sourcil et détourna alors la tête vers les deux jeunes hommes qui ne me lâchaient pas du regard.



crackle bones


Dernière édition par Lyla Abberline le Jeu 4 Juin - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


SEXY BRITISH ADMIN


date d'arrivée : 28/05/2015
textos envoyés : 452
célébrité : sexy hamann.
crédits : charney.
pseudo : ink panthers.

MessageSujet: Re: Sans dessus dessous   Jeu 4 Juin - 17:45


« upside down »
sweton + lyla
Autant être honnête, ton cerveau commençait à te jouer de sacrés tours. Toi, t’étais là avec ce con. Il te faisait rire de ces conneries, à te raconter tous ses derniers coups. L’enfoiré, il s’est tapé une femme mariée. « Déconnes pas, je crois que son mec est au courant. » Il flippe le pauvre, tu te marres en avalant l’un des nombreux shoots posés en face de toi. Ce n’était pas ton premier et loin d’être le dernier. Lui, il était sûrement déjà plus saoul que toi. « Calmes toi sur les verres, tu vas encore faire une connerie te connaissant. » Il te regarde, un peu à l’ouest. « Tu te tapes des femmes mariées maintenant ? Rassures moi ça valait le coup ? » Tu ricanes, impossible de te retenir ; le pauvre. « Putain tu l’aurais vu mon pote… Boom quoi ». Elle devait être sacrément bien foutue ma parole, que tu penses. Il te mime avec ses mains la taille de ses seins ou quelques choses du genre. « Franchement, t’aurais kiffé, je suis sûr. » Tu l’écoutes ce con, il te raconte tout. Comme ça, sans soucis, sans peine. Tandis que le nombre de verres s’amoncelaient sur le comptoir, tu finis par demander au barman de te tendre la note. « Je crois que t’as assez bu pour ce soir et moi aussi.. » « Tu déconnes, on vient d’arriver… J’en ai vu que trois. » Neuf plutôt que t’en as bu. « Fais pas ton rabat-joie, on est là pour s’éclater. Il est même pas encore dix heures… T’as une gonzesse qui t’attends à la maison ou quoi ? » Pas vraiment, heureusement d’ailleurs. « Vas-y viens, y a un super club pas trop loin, avec des meufs super canons. Vas-y viens, on y va. » Il te choppe le bras et te tires du comptoir. T’as à peine eu le temps de payer le barman qu’il t’avait déjà presque arraché le bras. Avec sa grande gueule, il pouvait te trainer partout ce type-là. Urps, t’entends. Ce mec vient te roter au nez et il s’en marre la gueule. Il faisait frais à l’extérieur, pourtant t’avais cette sensation de chaleur qui te parcourait tout le corps. Vous déambulez comme deux clochards dans la rue, à une vitesse si lente que vos genoux risquaient de frôler le bitume à chaque pas enclenché. T’avais l’air moins atteints que lui, pourtant t’avais quand même du mal à tenir sur tes deux quilles. Les pauvres passants que vous croisiez vous fixaient avec un air dépité sur la tronche. « Putain ce que t’es moche toi. » Ouuh, tu te plis de rire, sans même prendre le temps de comprendre. Ton cerveau était complètement déconnecté maintenant. T’étais plus là, plus toi-même. L’alcool commençait sérieusement à te monter à la tête. T’avais plus tous tes esprits, tu savais même plus où t’étais. La ruelle sombre et étroite te semblait quasiment inconnue. Tu te cramponnes à lui, comme s’il était la dernière chose qui te retenait de t’écraser par terre. Sauf que si lui tombait, toi aussi. Et pourtant. Vous continuez à marcher, comme deux âmes esseulés et errantes, presque comme deux zombies assoiffés de sang. Un peu comme si vos cerveaux avaient été lobotomisés. Comme deux imbéciles quoi.

« T’es sûr que c’est la bonne direction au moins ? » Il te répond pas et te tires encore un peu. Tu manques de te bouffer le sol à cause de lui. Et là comme par miracle, t’entends un bruit. Pas un bruit non, de la musique. Quelques choses de tapant ; de festif. Ça t’avait tout l’air d’être le dit club. La grande bâtisse apparaît devant toi, avec un vigile à l’entrée. Costaud le mâle. Tu te redresses un peu, ou plutôt t’essayes, avant d’arriver devant lui. Il vous dit un truc mais t’écoutes pas. Il est pas moche ; tu jettes un coup d’œil discrètement (ou pas) avant de pénétrer dans l’enceinte, toujours accroché à ta bouée de survie. « Je l’aurais bien bouffé cui-là. T’as vu le cul ? » Tu dis ça, comme ça, sans même craindre une quelconque remarque de sa part. Il s’en souviendrait sûrement pas après avoir cuvé. Vous vous tordez de rire avant de jeter un œil à l’endroit. « Ouuh canon à deux heures ». Il te tape un coup dans le dos ; « tequila ? ». Ce n’était sûrement pas la meilleure idée mais maintenant que vous étiez là, autant bien la finir cette soirée, non ? Vous vous installez au bar et pendant que  lui commandais, t’entends une autre voix. Celle d’une femme ; assise à ta droite. « Vous être clairement trop habillé pour la soirée j'ai l'impression... ». Tu tournes la tête et elle te fixe. Tu louches un peu sur sa tenue, faut dire. Trop habillé… « Et on dit que les hommes sont plus rapides pour se déshabiller que les femmes... vous faites mentir la réputation masculine dites donc... » Tu observes la jolie blonde à ta droite ; elle porte ce qui te semble être une … nuisette ou peut-être que c’est une robe. En fait, t’en sais trop rien, t’étais plus obnubilé par ce qu’il se trouvait à l’intérieur. « Oh soirée spéciale hein. J’me déshabille si t’arrives à me débarrasser de cette gueule d’ange. » T’entends ça de la part de ton pote et tu crois halluciner. Comme si t’étais pas là le mec, alors ça te tire de tes rêveries dans le soutien-gorge de la demoiselle. Tu le frappes sur l’épaule. « Fais pas chier, je t’arrange un coup. T’es vraiment con. » Il te marmonne ça dans l’oreille et tu lui refiles un pauvre clin d’œil en échange. Le barman vous serre la tequila tant voulue, t’attrapes un verre. « Je t’offre un verre ? » Tu proposes ça à la blonde, toujours à ta droite. Étrangement, les autres nanas étaient aussi habillées de la même façon. Bizarre comme soirée, mais ça te dérangeait pas plus que ça. « Alors si j’ai bien compris, je fais tomber la tenue et je peux rester, c’est la politique de la maison ? Hum… » Intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sans dessus dessous   Ven 5 Juin - 9:34

Sans dessus dessous.
Lyla & Sweton


A peine 45 minutes après mon arrivée, je me faisais aborder par deux jeunes hommes qui me proposaient un verre. L'un était un habitué, Glenn, le concessionnaire de voiture qui m'avait vendu la mienne et l'autre était son cousin, de passage dans chez nous pour quelques jours et bien évidemment il lui avait parlé de notre club, de son ambiance et des filles qui y travaillaient.
On avait commencé par un mètre de shoots au bar et depuis plus d'une heure, on s'étaient installés dans un coin du bar, dans le petit coin des VIP pour être plus tranquille. Je trouvais d'ailleurs son ami plutôt à mon goût, brun les yeux vert et avec un accent qui trahissait ses origines latines, ce qui me faisait littéralement craquer.
Adossée contre le bar, j'attendais ma commande, les yeux rivés sur l'assemblée qui dansaient, buvaient et sifflaient le spectacle que leur offrait mes filles. Je ne pouvais m'empêcher de jeter parfois un oeil à Ariel, mais elle semblait s'en sortir parfaitement bien, j'avais d'ailleurs demander à Alyssa de rester 2/3 h ce soir pour lui donner un coup de main et apparemment leur association roulaient parfaitement bien.
Quand ils rentrèrent, mon regard les repéra immédiatement, ils semblaient déjà dans un sale état. Eddy, chercha mon regard, je lui fis signe que ça allait, ils semblaient juste s'amuser plus qu'autre chose, sans chercher la bagarre et autre. C'était plutôt leur tenue qui était hors de situation. Et comme à mon habitude je n'allais pas fermer ma bouche.
A peine posé à côté de moi, que je jetais un oeil plus insistant sur l'un deux et je lui faisais remarquer, d'un ton taquin, qu'il était bien trop habillé pour le thème de la soirée, en riant j'ajoutais même que c'était étonnant. Je continue à le déshabiller du regard discrètement, il est charmant. Mais je détourne la tête et jette un regard vers ma table, je vois Glenn et son cousin qui rient , Loukas me lance un sourire en levant le verre vers moi. Je lui rends son sourire mais mon attention est ailleurs. Je me retourne alors face au bar et j'entends un des deux gars me lancer Oh soirée spéciale hein. J’me déshabille si t’arrives à me débarrasser de cette gueule d’ange, gueule d'ange, je ne peux m'empêcher de laisser fuser un petit rire, vu leur état, le terme d'ange est bien peu approprié ... un ange... bien sûr... c'est tout à fait le terme que j'avais sur la langue... dis je ironiquement en arquant un sourcil... et en me penchant pour regarder son compagnon de la tête au pied je dis de manière amusée cette fois ci .. Je peux bien sûr comprendre qu'il y en ai certain qui préfère rester .. habillé...pour le bien de tous et en tournant mon regard sur mon voisin de bar, j'esquisse un sourire, détourne les yeux en fixant mon employée qui suit la conversation à moitié morte de rire en essuyant des verres et j'ajoute l'air de rien ... mais j'avoue que certain mériteraient de se dévoiler un peu plus... ne serait ce que pour le plaisir des yeux de certaines demoiselles .... Je les vois qui se murmurent des choses, je lève les yeux et alors que je m’apprêtais à retourner à ma table, le brun à côté de moi me propose une tequila. Charmant vous dis je, son regard, sa bouche et en plus il semble avoir un corps à tomber, mais j'ai envie de m'amuser alors d'un air désinvolte, je m'approche de lui, glissant mes doigts le long du rebord du bar, lui effleurant le bord du bras, je  lui déclare en faisant une petite moue coquine ... On ne serait pas assortis... faudrait faire un effort mais il ajoute Alors si j’ai bien compris, je fais tomber la tenue et je peux rester, c’est la politique de la maison ? Hum je baisse mon regard, fixant son entre jambe un court instant puis remonte vers sa bouche, puis ses yeux ... comme l'a dit votre ami , c'est bien simple de rester... mais d'autres .... le sont beaucoup moins il me plaisait c'était clair mais j'allais pas m'abandonner à lui aussi facilement, je m'approchais dangereusement de lui puis ma bouche de son oreille et lui murmura ... oui c'est ça, faites tomber les vêtements et vous pourrez rester... mais juste un détail... imaginez ce que vous pourriez obtenir si vous le faites ... à cet instant mes 4 barmaids grimpèrent sur le comptoir et commencèrent à danser, je levais les yeux vers elle puis vers lui et lui déclara d'un ton de défis ... sur le comptoir... je tapota sur le bois du comptoir.

Je suivais son regard qui ne ratait pas une miette du spectacle qui s'offrait à ses yeux et attrapant le sel, je glissais mes dents entre les siens, retourna paume en haut et lui saupoudra le sel entre son pouce et l'index, et gardant mon regard fixer vers le sien qui me regardait de nouveau, je passais juste le bout de ma langue sur sa main, lentement, espérant lui provoquer tout ce qui était possible de lui provoquer, j'attrapais ensuite son verre et le bu d'un trait, souris à ma barmaid que me tendit un quartier de citron et l'attrapant par la ceinture, je le collais alors à moi ... c'est ce que je disais trop de vêtements ..., laissant mes doigts entre sa ceinture et son jean, je lui glissais le citron entre les dents et le mordis en lui effleurant les lèvres avec la langue. Je lui jetais alors ... merci pour le verre..., je lui fis un clin d'oeil, ignora son compagnon qui était figé et le repoussa contre le comptoir.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

avatar


SEXY BRITISH ADMIN


date d'arrivée : 28/05/2015
textos envoyés : 452
célébrité : sexy hamann.
crédits : charney.
pseudo : ink panthers.

MessageSujet: Re: Sans dessus dessous   Mer 17 Juin - 0:09


« upside down »
sweton + lyla
Tu la regardes, cette blonde incendiaire à ta droite. Dans sa tenue légère, elle se trémoussait contre le bar. « ... Un ange... bien sûr... c'est tout à fait le terme que j'avais sur la langue... .. Je peux bien sûr comprendre qu'il y en a certain qui préfère rester ... habillé...pour le bien de tous... mais j'avoue que certain mériteraient de se dévoiler un peu plus... ne serait-ce que pour le plaisir des yeux de certaines demoiselles ... ». Tu l’écoutes attentivement alors qu’elle vient passer sa main près de ton bras, quittes à tâtonner discrètement. Elle te regarde avec ses deux yeux dotés d’un bleu merveilleux. Clair et pur à la fois. « ... On ne serait pas assortis... faudrait faire un effort ». Qu’elle te dit. C’est sûr qu’avec ta tenue, t’étais loin d’être assortis. Elle était si gracieuse dans sa petite nuisette. Tu la trouvais même affreusement sexy là-dedans. Tu l’observes minutieusement et décris chacune de ses courbes ; et notamment ses fesses en cœurs se dessinant sous le tissu fin qui les recouvrait. Quand enfin tu viens planter ton regard dans le sien, elle reprend parole. Bavarde la demoiselle. « ... comme l'a dit votre ami, c'est bien simple de rester... mais d'autres .... le sont beaucoup moins ». Tu ne comprends pas tout de suite ce qu’elle voulait dire, faut dire que l’alcool te retournait pas mal le cerveau. Et puis elle te titillait pas mal aussi. « ... oui c'est ça, faites tomber les vêtements et vous pourrez rester... mais juste un détail... imaginez ce que vous pourriez obtenir si vous le faites … sur le comptoir..». Tu écoutes son murmure délicat au creux de ton oreille, appréciant en même temps son souffle sur ta peau. Tu observes les filles sur le comptoir, au même titre que celui qui t’accompagnait, bien qu’il commençait à se faire plus discret. « Ou on peut faire ça en privé si tu veux. J’obtiendrais quoi dans ce cas-là ? » Tu la regardes, tes dents viennent mordiller ta lèvre inférieure. Le sel, le citron, une vraie pro cette nana. Elle te lèche la main, avec tellement de fougue et de plaisir que ça t’exciterais presque. Elle accepta le verre et l’ingurgita à une vitesse phénoménale. Le morceau de citron qu’elle te fourra entre les dents venaient avec aussi. Ses lèvres effleurant les tiennes, elle mordit dedans. T’étais étonné par son petit jeu. T’en croisais pas partout des nanas comme elle. « ... c'est ce que je disais trop de vêtements ...merci pour le verre... ». Mais si elle voulait vraiment jouer, alors t’allais jouer toi aussi.

Tu la regardes, elle te paraît vraiment très aguicheuse et faut avouer que ça te plaît beaucoup. Assez entreprenante, plutôt coquine, tu pourrais peut-être t’amuser un peu avec elle. « Le devoir m’appelle, désolé mec. » Il te lance ça avant de te quitter et de s’engouffrer dans un coin, quelque part dans la salle. Maintenant, tu étais tout seul avec la jolie blonde et tes probables quatre grammes dans le sang ou presque. Tu te tournes dans sa direction et commences doucement à déboutonner ta chemise. Bouton après bouton, tu laisses apparaître tes pectoraux. Un peu maladroitement mais quand même, tu l’enlevais alors et apparus torse nu devant elle, avec des tatouages pleins les bras. Tu t’arrêtes la et déposes le bout de tissu sur le comptoir. Ou peut-être que tu le fais tomber par terre. C’est pas très intéressant de toute façon. Tu tends les bras et les ressert autour d’elle, tu viens la coller contre toi, l’obligeant carrément à s’asseoir sur tes genoux en te faisant face. Tu approches tes lèvres de son oreille, caressant ses cheveux d’une main et sa taille de l’autre. Et tu lui chuchote. « Retires-là et je te montre le bas, hum ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sans dessus dessous   Jeu 18 Juin - 19:53

Sans dessus dessous.
Lyla & Sweton


Plutôt habitué à charmer sans jamais vraiment aller jusqu'au bout tu le regardes, il est charmant, même très attirant. Mais c'est quand tu le vois près du bar, que tu entends sa voix et qu'il te propose un verre que tu te dis ... Pourquoi pas... C'est vrai que dans la tenue que tu portes l'incites à te charmer, t'offrir un verre et à répondre à tes provocations. Mais c'est plus fort que toi, tu le cherches, tu adores ça et le meilleurs c'est qu'il réponds. Ton coeur ne fait qu'un tour, son regard planté dans le tien, tu esquisses un sourire quand tu le vois qui lèves les yeux vers tes filles « Ou on peut faire ça en privé si tu veux. J’obtiendrais quoi dans ce cas-là ? » Il te cherche, tu te rapproches de lui, la tequila glisse le long de ta gorge, ta bouche embrasse le citron dérivant dangereusement sur ses lèvres charnues, transpirant l'envie d'aller plus loin, tu te retiens tu voudrais pas lui faire peur. Mais l'instant suivant, son compère les abandonnes -pas plus mal!- tu te dis à toi même et le voilà qui la regarde, attitude aguicheuse, tu arques un sourcils et le voilà qu'il commence à déboutonner sa chemise son regard ne la quittant pas, tu bois un autre verre, n'en rate pas une miette, le regarde de bas en haut et bloque sur son torse parfaitement dessiné Ah quand même .... balbuties tu en essayant de décoller tes yeux de ce que tu vois, tu te passes la main sur ta nuque, t'éventes, la température a pris une sacré montée d'un coup, les tatouages ornent ses bras, tu succombes, au diable tes convenances, une petite exception te fera pas de mal et lorsqu'il t'attrape par la taille et te guide pour t'asseoir face à lui, tu lui enlaces le coup, jouant de tes doigts dans le creux de sa nuque, te cambrant sous sa main qui te maintient la taille et laissant ta tête tombée en arrière, un léger frisson te parcoures quand il approche sa bouche de ton oreille « Retires-là et je te montre le bas, hum ? »., tu te mets soudain à rire et reprenant ton sérieux d'un coup tu lui lâches, attrapant un shoot pour lui et toi Il faudra plus que retirer ta chemise si tu veux me voir tomber la mienne... tu attrapes le sel, lui attrapes la cou, lui incline la tête sur le coté et en met dans le creux de cou et le lèches et finissant par lui mordiller le lobe de l'oreille en bougeant doucement ton bassin sur lui, sans aucune gêne des gens qui pourraient vous voir, tu avales alors ton shoot et  mordilles citron, ton regard le quitte pas et te pinces les lèvres et d'un coup tu descends de ses genoux, attrape deux verres, lui plaques la bouteilles contre son torse et l'attrapes par la ceinture tu le tires avec toi à travers la salle. Arrivé presque vers la sortie du bar tu le plaques contre le mur et approches ton visage du sien, lui effleures la bouche de tes lèvres, le regardes puis le laisse planter la, prenant un verre dans chaque main lui tourne le dos et sort en te dirigeant vers la plage. Tu te retournes alors de nouveau, il est toujours devant l'entrée du bar, portant la bouteille à la bouche sans te quitter des yeux, alors tu lui lâches d'un ton de défis tu attends une invitation ou une motivation peut être ? , il est tard et à part quelques badauds, la plage est juste occupées par deux trois couples qui cherchent un peu d'intimités. Tu laisses tomber les verres dans le sable, retires tes talons sans dévier son regard. Il se décide enfin à te rejoindre, tu le regardes et commence a baisser tes bretelles l'une après l'autre, puis laisse tomber ta nuisette dans le sable et la pousse d'un coup léger du pied. Alors? On en est où pour la motivation?


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sans dessus dessous   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sans dessus dessous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sans dessous dessous (Silky Underwear)
» dessus de la patte entièrement nu (sans poils)
» Jeu : le voisin du dessus
» "Armées 2000"
» A boire sans soif ! (Shweppes pêche light)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ NEW ROMANTICS :: THE HOLIDAY :: one last time :: rp/intrigues-