AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
don't fall without me - dylan



 

Partagez | 
 

 don't fall without me - dylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


YOU ARE A ROMANTIC


date d'arrivée : 28/05/2015
textos envoyés : 416
célébrité : george shelley.
crédits : (c) okaane.
pseudo : amande, okaane.

MessageSujet: don't fall without me - dylan   Mer 24 Juin - 0:48


dylan & noa
" Au bord du gouffre, la fumée ne
peut que s'élever. "

ft. shailene woodley ★ crédit@tumblr.
Le vent était glacial. Vent de soir, vent de côte, vent d'océan. Iodé et cinglant. Les bourrasques soulevaient les mèches bouclées et brunes de Noa avec une facilité déconcertante. Deux ou trois fois ses cheveux vinrent obscurcir sa vue déjà réduite par la tombée du jour. La quatrième fois fut la dernière. S'arrêtant net, Noa dégagea son sac sur une seule épaule et sortit un bandeau qu'il noua sur son front pour éviter de risquer sa vie stupidement.
Le danger rôdait en effet légèrement, tout autour de lui et surtout sous ses pieds mal aguerris. Oui, il avait gagné en expertise lors de ses années de scoutisme. Les randonnées pédestres l'avaient alors égaré aux quatre coins de l'Angleterre et même outre-manche lorsqu'ils avaient visité le Mont Saint-Michel. Mais cette époque datait de loin et ses habitudes de randonneur laissées aux soins vicieux de son mal-être, il préférait être trop prudent que pas assez. Sous ses pieds, la falaise, à peine tapissée d'un duvet d'herbe, devenait glissante avec l'humidité du soir. Noa finit par penser que s'y rendre n'avait rien d'une bonne idée mais il ne comptait pas faire demi-tour après avoir fait les trois-quart du chemin. Plus lentement, il avança, face au vent. Il se sentait à la fois héros et aventurier, à braver la tempête – non, il n'exagère pas du tout – mais en se rappelant ce qui l'avait, au départ, motivé à se rendre sur la falaise, ses rêves s'éteignirent. Les souvenirs de Primrose et lui le hantaient encore avec ardeur, comme un feu dont les braises n'arrivaient pas à mourir. Tout comme leurs sentiments, d'ailleurs. Mais pour l'instant, même s'ils s'aimaient, ils ne pouvaient oublier les erreurs du passé et former un couple à nouveau paraissait lourdement compromis. Ainsi, même s'il espérait secrètement qu'un beau matin, Primrose se lève en ayant tout oublié, il ne pouvait se mentir. Les souvenirs qu'il gardait d'eux deux appartenaient au passé. Notamment celui où ils s'étaient longuement embrassés au soleil couchant sur la falaise, celui-là même qu'il aimerait revivre juste une seconde, un joint au bord des lèvres pour remplacer la douceur des baisers de Primrose.
Il avait cru naïvement qu'il serait seul. Mais la silhouette d'une fille, cheveux longs laissés au vent, virevoltant dans le gris des nuages, lui prouva qu'il avait eu tort. Ses sanglots aussi, malgré la distance qui les séparait encore, emportés par la bourrasque, l'intriguèrent. Il aurait pu se décider à partir. A la laisser recluse dans ses tourments. Mais il avait aussi les siens et s'autorisa à croire qu'ils pouvaient être partagés. Il s'approcha et s'assit juste à côté d'elle.
Noa n'était pas du genre timide ou réservé. Il avait toujours vécu entouré de monde, que ce soit pour son bien ou non. S'imposer à une inconnue n'était pas une chose aisée pour la majorité des gens sensés de ce monde mais le garçon avait sa manière de faire.

-Hey. Il réalisa que ça soufflait quand même fort et qu'il fallait hausser d'un ton. J'venais aussi pour pleurer, peut-être qu'on peut faire ça à deux.

C'était gentil. Rien de mal intentionné. Il quitta son sac et l'ouvrit pour en trouver une petite boîte avec des chatons sur un fond rose et vert, digne de Dolores Ombrage dans Harry Potter. A l'intérieur, trois drôles de cigarettes, déjà roulées. Il en prit une, la glissa entre ses lèvres et referma la boîte. Son zippo en main, il hésita. Peut-être que l'inconnue ne prendrait pas bien qu'il consomme à côté d'elle. Peut-être que ça n'irait pas la gêner. Peut-être qu'elle voudrait même qu'il partage. Il ne savait pas.

-En vrai, j'ai plus beaucoup de larmes alors... j'préfère oublier, tu vois. Il avait à peine insisté, un sourire aux lèvres, en désignant le joint et en se décidant à l'allumer. Il avait juste tiré une latte qu'il lui tendit en demandant : tu veux ?

_________________
you and i 
we don't wanna be like them. we can make it till the end. nothing can come between you and i. not even the gods above could separate the two of us. no, nothing can come between you and i. (oned + crackle bones)
absente du 5 au 24 août.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


A drop in the ocean


date d'arrivée : 04/04/2015
textos envoyés : 633
célébrité : Shailene Woodley
crédits : (c) shiya ~ tumblr
pseudo : Golders ★ Lou

MessageSujet: Re: don't fall without me - dylan   Mer 24 Juin - 22:47


"quand on s’accroche trop au passé, on se condamne à ne pas avoir d’avenir."
icons @tumblrfilm ~ gossip girl.

Certains soirs, l'envie d'être seul nous gagne facilement. Certains soirs, les larmes coulent à flot et le seul moyen de les arrêter est de se convaincre qu'un jour, tout ira bien. Encore un soir où je déprime. Encore un soir où j'ai envie de tout envoyer balader et où me terrer est la seule solution. Mais je ne peux pas. J'aimais me poser sur les falaises, être les pieds dans le vide. C'est irresponsable, un acte de suicidaire dirons certains. Mais on s'en fou, après tout, j'ai plus rien à perdre je dirais. « Hey. » Un peu surprise de voir quelqu'un se joindre à moi – oui je pensais être seule, je sursautais légèrement avant de tourner la tête vers l'inconnu. « J'venais aussi pour pleurer, peut-être qu'on peut faire ça à deux. » Je fus prise d'un léger rictus. Pas pour me moquer, bien sur que non. Mais je remarquais qu'à Brighton, les gens semblaient être aussi déprimés que moi. Du moins, pour quelques uns que j'avais rencontré jusqu'à présent. Ça allait de la banale rencontre autour du feu à l'appel téléphonique. Bien sur, je n'en parlais pas, c'était pas à moi de parler des problèmes des autres. « Encore un esprit perturbé ? » Lançais-je à mon interlocuteur qui avait pris place à côté de moi quelques instants auparavant. Je lui lançais un bref regard et je tentais de sécher mes larmes de la manière la plus naturelle qui soit. Oui, avec les manches de mon pull, tout à fait. Encore un pull qui finira au lavage. Demain matin. « En vrai, j'ai plus beaucoup de larmes alors... j'préfère oublier, tu vois. » Et quoi de mieux que de fumer pour ça ? Ou boire. J'avoue qu'en ce moment, je brûle la chandelle par les deux bouts. Je ne devrais pas, je devrais me montrer plus responsable mais quedal, j'y arrive pas. En même temps, j'ai appris la mort de mon fiancé y'a quoi, deux mois ? Même pas. Alors je pense qu'il me faut un temps d'adaptation et faire le deuil, ça ne se fait pas sur trente secondes. « Tu veux ? » Ah, tiens, c'est nouveau ça. Enfin, pas réellement. Quand j'étais plus jeune, avant de rencontrer Aidan, mon fiancé disparu, il m'était arrivé de fumer, moi aussi. D'un instant à l'autre, on se sent un peu mieux. Tout dépend de la manière dont on réagit évidemment. Certains réagissent mieux que d'autres. Mais pour oublier l'espace d'un instant l'enfer de la vie et rire pour un rien, c'est parfois la solution. Se laisser tenter ou ne pas se laisser tenter ? Telle est la question. Et puis, je suis pas d'humeur à chicaner même si toute personne normalement constituée sait qu'on accepte rien d'un inconnu. Je suis plus à ça près. Et puis, sur le moment, ça me paraît être une bonne idée. « Je suis déjà partiellement amnésique, ça ne pourra jamais être pire. » Sous ton ironique mais c'est réel. Je rigolais avant de saisir le joint proposé quelques secondes par l'inconnu qui m'accompagnait désormais. Je le portais à ma bouche et je tirais une taf. Je me passe de tout commentaires. Je recrachais la fumée et je tendais le joint au jeune homme. Sinon, traquille, sur les rochers en plus, de mieux en plus, je bat des records. Je suis carrément irresponsable. Tant pis, je réfléchirais à mes actions demain matin. Si toute fois, je suis apte à le faire. Au pire, ça ne fera pas de moi une junkie. Si ?



Code:
[color=#33cc99]« Noa »[/color]
[color=#ff6666]« Dylan »[/color]

_________________
perfect imperfection
waiting game ✻  i'm thinking it over, the way you make me feel all sexy but it's causing me shame. i wanna lean on your shoulder, i wish i was allowed but i don't wanna cause any pain and if I'm feeling like i'm evil, we've got nothing to gain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newromantics.forumactif.org
 

don't fall without me - dylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Free fall
» (M) DYLAN RIEDER ☆ free.
» (M) DYLAN RIEDER ≈ tu finiras bientôt déchirée par les flots
» (M/LIBRE) DYLAN O'BRIEN ≈ burst the dams and start again.
» Dylan O'Brien - le jeu va plus loin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ NEW ROMANTICS :: BRIGHTON, UK :: sea and beachfront :: chalk cliff-